h1

Guide pour le soutien du developpeur independantGuide to support the indie developer

02/08/2012

Que voilà un bien beau et terrible sujet sur lequel beaucoup de développeurs indépendants se cassent les dents !

Obtenir le soutien (moral ou financier) nécessaire au bon développement de son projet indé et de sa réputation n’est pas une mince affaire.

La plupart du temps, ceux qui s’en sortent bien sont à mon sens :

1. les développeurs ayant quitté un grand studio de jeux vidéo pour monter une structure indé avec des valeurs qu’ils respectent et qui les motivent.

Dans ce premier cas, le jeu a toutes les chances de voir le jour grâce aux réseaux de ses développeurs qui peuvent parler de leurs produits aux « bonnes oreilles » susceptibles de diffuser leurs jeux de façon amicale car ces oreilles connaissent bien vos compétences professionnelles.

2. les jeux aux concepts formidables mais irréalisables en tant que petite structure et qui requiert des équipes allant de 50 à 200 personnes.

Dans ce second cas de figure, les jeux arrivent rarement à éclore et restent à l’état d’embryon emplis d’ambitions majestueuses qui ont attirées tous les regards lors de la diffusion du projet mais qui,  malheureusement trop ardues à réaliser, ont été abandonnés.

Quelle leçon pouvons-nous en tirer ?

Le réseau, s’il est de qualité professionnelle, facilite la diffusion d’un projet car il est basé sur une reconnaissance concrète.

Le réseau, s’il est de qualité amateur, est basé sur des idéaux, des ambitions (ou du vent) qui attirent l’émerveillement mais qui n’ont aucun aspect concret et restent à l’état d’espérances souvent bafouées.

Que se passe-t-il lorsque l’on a un projet réalisable en petite structure mais que l’on a pas de réseaux professionnel ?

Et bien on ne se fait pas remarquer !

Tout simplement parce qu’on vend rarement du rêve et que même quand on en vend malgré ces contraintes et bien si personne (de qualité) n’est là pour apprécier le travail et bien il n’y a pas de partage, donc pas de diffusion intéressante.

Maintenant que nous avons fait un petit tour sur la situation qui touche les nouveaux développeurs indépendants qui tentent de se construire tout seuls car ils n’ont pas d’autres moyens, voyons un peu comment ces personnes peuvent se débrouiller pour améliorer leur situation !

Voici donc mon guide à la recherche de soutien :

I. Pourquoi devriez-vous être soutenu ?

Dans cette première étape, le but est de lister toutes les raisons qui vous motiveraient à soutenir un projet.

Cela demande pas mal de réflexion mais c’est un très bon exercice pour déceler ce qui au final attire un soutien.

A titre d’exemple, voici les raisons que je propose pour mon jeu Shokokut :

  • Vous aimez mon jeu. (c’est la plus évidente)
  • Vous aimeriez en voir plus. (vous admettez que votre jeu correspond à vos moyens actuels mais qu’il serait meilleur avec du soutien)
  • Vous estimez mon savoir-faire. (vous pensez avoir des compétences qui méritent d’être usées à bon escient)
  • Vous aimez les bonsaïs. (vous touchez les goûts communs entre votre jeu et vos soutiens)
  • Vous aimez les samouraïs. (vous touchez les goûts communs entre votre jeu et vos soutiens)
  • Vous aimez les défis. (vous titiller la compétitivité)
  • Vous aimez jouer. (la plus facile)
  • Vous aimez prendre une pause avec un petit jeu. (vous mettez en avant l’intérêt principal du jeu)
  • Vous voulez apporter votre contribution à la création d’un jeu. (vous rappelez aux joueurs que c’est grâce à eux que vous pouvez exister)
  • Vous êtes un créateur et vous aimeriez que l’on vous soutienne de la même façon. (vous touchez vos confrères auxquels vous rendrez la pareille)
  • Vous appréciez de voir que lorsqu’on est passionné, on peut y arriver. (vous montrer votre engagement)
  • Vous aimez les poneys, les zombies et les chats mais vous en avez marre de les voir. (vous apportez une touche d’humour)
  • Vous aimeriez voir de quoi nous serions capables avec un vrai budget. (vous mettez le point sur la qualité de votre travail en dépit de votre situation et laissez le joueur imaginer ce que vous pourriez faire avec les moyens adéquats)
  • Vous aimeriez nous voir créer de nouveaux jeux, plus originaux. (vous avez des limites que les joueurs pourraient briser)

II. Comment pourriez-vous être soutenu ?

Quand on pense à soutien, on pense aux dons financiers mais ce n’est pas la seule façon de soutenir un projet !

Au jour d’aujourd’hui, la réputation est extrêmement importante car elle est est synonyme de rétention et de développement de sa clientèle. C’est d’ailleurs pour ce la que les marques sont prêtes à payer pour disposer d’espace de pub dans les médias (vidéos, audio, papier, web) et aussi dans les jeux !

Voyons donc un peu les différentes façon qu’a le soutien potentiel de vous soutenir :

  • En vous faisant un don financier.
  • En partageant votre jeu avec ses amis (sur les réseaux sociaux).
  • En donnant son avis sur le jeu par le biais d’un forum,  d’un message privé ou par email
  • En parlant de votre projet sur son site, son blog ou sur son forum.
  • En s’inscrivant sur le site officiel du projet pour se fidéliser.

Voilà !

Je pense que nous avons fait le tour des raisons et moyens essentiels à mettre en œuvre pour rechercher des soutiens moraux ou financiers afin de motiver la bonne réalisation de vos projets :)

Je finirai par dire que même si cela semble simple, il s’agit d’une tâche assez fastidieuse requérant un bon sens de la communication, de savoir où faire de telles requêtes, d’être capable d’alimenter les soutiens de news sur le projet … Et cela prend beaucoup de temps.

Donc si vous avez la possibilité d’intégrer un community manager à votre équipe qui pourra se charger de la recherche de soutien, n’hésitez pas une seule seconde pour l’engager et ne pas négliger l’aspect communauté car il nourrit votre réputation !

Qu’en pensez-vous ?

Cela vous semble une bonne base à vous aussi ou avez-vous votre propre avis sur la question ?

Si vous souhaitez que ce petit guide s’améliore n’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur le sujet 🙂 !


That this is a very beautiful and terrible subject where many developer break the teeth above !
Getting essential support (moral or financial) to well develop his indie game project and his reputation is really not easy (even on a crowdfunding website).

Most of the time, those who try it are :

1. developers who left a big videogame studio to start an indie game studio with values they respect and motivate them.

In this first case, the indie game get many chances to birth with the developers professional networks because the developers can share their project to the right persons likely to distribute their games in a friendly manner because their firends are familiar with their professional skills.

2. games with amazing concepts but unrealizable as a small structure and who need a big team (50 to 200 persons).

In this second case, the games often fail to hatch and stay at the embryon’s step full of wonderful ambitions who attracted all the eyes when the project was braodcast but who, unfortunately too hard to realize, are abandoned.

3.game’s lovers who see success stories about a one person team making a great game became a reference like zombie game.

In this last case, game’s lover who enjoy playing successful game simply think : »Zombie work so well, i’ll do one too and get famous ! ». And there we have a new copy-paste game.

What lesson can we learn ?

The network, if it’s made of professional quality, facilitate the broadcast of a project because it’s already based on a tangible recognition.

The network, if it’s made of amateur quality, is based on ideals, ambitions (or wind) that attracts the wonder but don’t have any tangible aspect and stay expectations often flouted.

What happen when we have a realizable project but we don’t have a professional network ?

We are not visible !

Simply because we rarely sell dream and when even we sell it despite the constraint, if no-one (of professional quality or of good reputation) is here to see it then there is no sharing and no interesting broadcast.

Now that we know the situation that touch the new indie developers who try to build themselves alone because they don’t have any other way to do it, let see how this people can improve their situation !

Here is my guide to find support :

I. Why should you  be supported ?

In this first step, the goal is to list every reason who motivate you to support a project.

It requiere a lot of reflexion but it’s a very good exercise to find what attracts support.

For example, here are the possible reasons that i give to potential supporters to support my arcade casual game Shokokut about bonzais (playable on shokokut.com) :

  • If you like my game. (the most obvious)
  • If you want to see more. (you admit that your game corresponds to your current means but it can be better with support)
  • If you have some respect for my game. (you think you have some skills that deserve to be well used)
  • If you love bonzaîs. (you touch the commonalities between the game and the supporters)
  • If you like challenges. (you motivate the spirit of competition)
  • If you love to play. (the easiest one)
  • If you like to take a break with a small game. (put in front the principal interest)
  • If you want to help someone to create a game. (you remind it the players/supporters that they are the engine that push you to make a game)
  • If you are also a game creator and you would like to be supported like that. (you touch colleagues)
  • If you like to see when we are motivated, we can reach his goal. (you show your investement)
  • If you love ponies, zombies and cats but you are bored to see them. (you put a bit of humor)
  • If you would like to see what i can do if we have a real budget to work. (let players and supporters imagine what can be your full potential)
  • If you want to see me create a game more unique. (you have limits which could be broken by supports)

II. How can you be supported ?

When we think about support, we think of financial donations but it’s not the only way to get supported !

Today, reputation is extremely important because it’s synonymous with development and retention of customers. That’s for it there is sponsors ready to pay for an ad space on medias and games !

Let see how a supporter can supports your project :

  • With a financial donation.
  • By sharing your game with his friends (on social networks or in real life).
  • With comments on the game on a message board, a private message or an email.
  • By talking about your project on his site, blog or forum.
  • by signing up to the official website of your project to follow.

Voilà !

I think we saw the essential reasons and medium to search supports to motivate the good realization of your projects :D .

I end it by saying that even if it seems simple, it’s a tough task requiering a good sense of communication, a good knowledge of the places where you need to be, to be able to fill the supporters with news about your project … And it takes many many times to achieve.

Therefore if you have the opportunity to integrate a community manager in your team who can handle this, don’t hesitate a second and take him in your team. Never neglect the community aspect of your game because it feeds your reputation and your motivation ! But don’t worry, if your game is good, you will reach the top !

Do you think it’s a real basis or do you have some experience to share and to improve this guide ?

4 comments

  1. Très bon article, cohérent et… très utile. 🙂


    • Merci Xstahef pour ce commentaire ! En plus tu es le tout premier commentateur sur mon blog 🙂


  2. Bon article, même s’il manque un peu d’informations sur le moment à partir duquel il est intéressant/utile de communiquer. Soutenir c’est bien, mais soutenir quoi ? un projet déjà développé ? un projet en phase de beta ou un projet encore au stade de concept ? J’imagine qu’on ne cherche pas le même genre de soutien en fonction de ce qu’il reste à faire et de ce qui a déjà été fait.


    • Très bonne question MrGecko !
      Je dirais qu’un appel à soutien tel que décrit dans mon guide nécessite d’avoir déjà un projet au concept bien défini même si aucun prototype n’est créé.
      Et cela même si le projet parait simpliste au départ car cela pourrait motiver quelques soutiens souhaitant voir le projet de jeu évoluer et s’améliorer.

      Si c’est une personne (ou une équipe) qui souhaite juste faire un jeu mais qui n’a aucune idée de ce qu’elle fait alors elle ira droit à l’échec.

      Le concept « papier » (comprenant base du game design + concept art + trame) doit être décidé, écrit et validé.
      Les soutiens engendrés à partir de là peuvent déjà permettre aux développeurs d’étudier le sex-appeal de leur concept avant d’entreprendre sa réalisation et d’y investir de la sueur, du temps, du stress, de la bonne humeur, de l’énergie et même de l’argent.

      Le gros problème étant que le public n’est pas toujours à même de juger correctement un jeu mais cela est un autre débat ^^

      Selon les réactions qui suivront, je modifierai le guide pour préciser les types de projets concernés.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *