h1

Le lien du pain

07/01/2013

Un nouveau short que j’ai écrit le 30/12/2012  :

Le lien du pain :

Ce matin, comme tout homme, Eric profitait de son samedi matin tout en dégustant un café bas de gamme pour réfléchir un peu sur sa vie.
Il se demandait, comme beaucoup d’entre nous, comment il pouvait parvenir à ne plus jamais manquer de nourriture.
Eric n’était sincèrement pas riche et ne risquait pas de le devenir. Pourtant, il était persuadé d’avoir trouvé la solution.
Lancé dans son idée, il s’habilla et descendit de son appartement, stratégie en tête, jusqu’à la boulangerie de son quartier.

Après quelques pas, et une file d’attente principalement composée de retraitées aux airs amers, il arriva devant la boulangère pour passer sa commande.
– Bonjour, dit-il, souriant.
La boulangère amicalement et inexorablement lui rétorqua :
– Bonjour monsieur que puis-je faire pour vous ?
– M’épouser, évidemment.
– Pa… Pardon ? balbutia la boulangère devenue toute rouge et chamboulée.
– Je vous disais que vous pourriez m’épouser, répondit Eric du ton le plus clair qui put.
La boulangère, désarçonnée se reprenait face à la situation.
– Voyons monsieur ! Vous ne préférez pas une baguette ?
– Ce serait le dernier de mes soucis si vous deveniez mon épouse.
– Co … Comment ça ?
Eric déploya son bras, vers la boulangère comme pour lui suggérer une offre qui aurait été disséminé auparavant dans le creux de sa main.
– Ecoutez. Demain, vous m’épousez. Après demain, je vous rends heureuse. Dans un an je vous comble. Dans 5 ans nous
avons notre premier enfant qui comble votre père, le boulanger. Dans 20 ans, votre père nous cède son affaire, et voilà.
– Et.. Et voilà ? Mais … Voilà quoi ?
– Et bien je n’aurais plus besoin de vous demander de baguettes de pain puisqu’elles seront toutes à moi.
La jeune femme était perdue, elle ne savait plus trop ce qu’il était en train de se passer.
– Ah … Euh et je vous donne quoi alors ?
– Votre numéro de téléphone pour commencer et votre main pour continuer.
– Vous ne voulez pas d’abord connaitre mon prénom ?
– Quel est-il ? demanda Eric muni d’un sourire ravi.
– Janice.
– Enchanté, je me nomme Eric.
– De même. Et donc qu’est ce que je vous sers, Eric ?
– Je suis patient alors je ne prendrais rien aujourd’hui. En revanche, je reviendrai la prochaine fois pour mieux vous plaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *